La Ville tient une séance d’information technique relative à l’Étape 2 du TLR et aux promoteurs retenus.

février 24, 2019

Le 22 février, des représentants de la Ville d’Ottawa ont tenu une séance d’information technique pour exposer l’issue du processus d’approvisionnement de l’Étape 2 du TLR. Un rapport décrivant les résultats de la Demande de propositions, en attente de l’approbation du Conseil, complétait la séance d’information technique. Le rapport sera présenté au comité plénier le 27 février prochain afin d’écouter les délégations du public à ce sujet, et au Conseil le 6 mars 2019, aux fins d’examen. Une fois qu’il sera approuvé, les travaux de prolongement du réseau de l’O-Train vers le sud, l’est et l’ouest débuteront en 2019. On prévoit que l’ouverture de ces tronçons se fera par étapes à partir de 2022 et que les travaux seront entièrement terminés en 2025.

L’Étape 2 du TLR comprend deux projets de prolongement des lignes de la Confédération et Trillium, pour un total de 44 km de nouvelle voie ferrée et de 24 nouvelles stations de TLR. La Ligne Trillium sera prolongée vers le sud jusqu’à Riverside-Sud et comportera un lien à l’Aéroport international Macdonald-Cartier d’Ottawa. La Ligne de la Confédération, qui doit entrer en service au printemps, sera prolongée plus loin à l’est, jusqu’au chemin Trim et, plus à l’ouest, jusqu’à la promenade Moodie et jusqu’au Collège Algonquin.

Le projet de l’Étape 2 du TLR est financé conjointement par le gouvernement du Canada, le gouvernement de l’Ontario et la Ville d’Ottawa. Il a été divisé en trois contrats séparés : les prolongements vers l’est et l’ouest de la Ligne de la Confédération en vertu d’une entente de type conception-construction-financement, le prolongement vers le sud de la Ligne Trillium en vertu d’une entente de type conception-construction-financement-entretien et un protocole d’entente visant la production de 38 véhicules, les travaux d’agrandissement de l’installation d’entretien et de remisage de la cour Belfast, ainsi que l’entretien civil, l’entretien des véhicules et l’entretien lié au cycle de vie.

East-West Connectors est le partenaire du secteur privé recommandé pour concevoir, construire et financer les prolongements de l’Étape 2 de la Ligne de la Confédération, des prolongements qui ajouteront 12,5 km de nouvelle voie ferrée et cinq nouvelles stations dans l’est pour étendre la ligne de la station Blair jusqu’à la station Trim et 15 km de nouvelle voie ferrée et onze nouvelles stations dans l’ouest pour étendre la ligne de la station Tunney’s Pasture jusqu’à la promenade Moodie et la station Baseline.

TransitNEXT est le promoteur préféré recommandé pour la conception, la construction, le financement et l’entretien du prolongement de la Ligne Trillium, lequel ajoutera 16 km de nouvelle voie ferrée et huit nouvelles stations pour étendre la ligne plus au sud, de la station Greenboro jusqu’à la station Limebank et inclura un lien vers l’Aéroport international Macdonald-Cartier d’Ottawa. Le promoteur préféré aura également la responsabilité d’améliorer les stations existantes et d’entretenir l’infrastructure et le matériel roulant.

Les dates d’achèvement de construction indiquées dans les soumissions des promoteurs préférés sont échelonnées. C’est ainsi que le prolongement vers le sud de la Ligne Trillium sera terminé en 2022 et les prolongements vers l’est et l’ouest de la Ligne de la Confédération entreront respectivement en service en 2024 et 2025.

L’Étape 2 du TLR modifiera la manière de se déplacer dans Ottawa, les temps de déplacement seront plus courts et 77 pour cent des résidents d’Ottawa habiteront dans un rayon de 5 km d’un service de train efficace, propre et fiable, lequel à terme pourra transporter jusqu’à 24 000 passagers dans chaque direction aux heures de pointe. Le projet génèrera une production économique d’environ 5,6 milliards de dollars (dollars de 2028) et une création d’emplois équivalente à 27 000 années-personnes. Une fois achevé, le réseau de l’O-Train de l’Étape 2 sera un réseau de transport en commun entièrement étagé, s’étendant sur près de 64 km et comprenant 41 stations, 85 véhicules et trois installations d’entretien et de remisage.